S'inscrire à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Entrez votre adresse e-mail et recevez tous les dimanches la newsletter de Jean-Paul Betbeze

18 juillet, 2019

Ecrit par

La Dette des grands va tuer les petits

Les grands pays, Etats-Unis et Europe en tête s’endettent à des prix extrêmement faibles permettant aux petits pays de faire de même. Mais cet argent « facile », s’il n’est pas utilisé pour faire des réformes, se transformera en piège.

9 décembre, 2018

Ecrit par

Pourquoi les gilets jaunes ne sont pas facilement représentables

Les gilets jaunes sont partout, de la rue aux plateaux télé, mais ils ne viennent pas discuter aisément avec le pouvoir central. Refus du dialogue, crainte d’être récupérés par les politiques, ces maîtres du langage énarchique, ou bien difficulté à proposer une liste cohérente de revendications ? Un peu de tout sans doute. Mais avec un incroyable écart entre les nombreuses critiques qu’on entend et la rareté des solutions pratiques, ou plutôt avouables, qu’on nous propose. Car ces « problèmes actuels » sont, en fait, très vieux.

8 avril, 2018

Ecrit par

Alerte aux zombies : 10% des entreprises cotées en danger demain, quand les taux monteront

Des taux d’intérêt trop bon marché : voilà le risque ! Selon la Banque de France, en 2014, entre 2 et 3% des petites et moyennes entreprises et autour de 1% de l’ensemble formé par les grandes entreprises, entreprises de taille intermédiaire et holdings, s’endettent à des taux trop bas par rapport à leur risque. Pour les grandes entreprises et les holdings, 10% des crédits auraient été accordés « à des taux particulièrement bas ». Magie des chiffres : 1% du nombre, c’est 10% des montants !

14 janvier, 2018

Ecrit par

Faut-il laisser monter la dette des grandes entreprises françaises ?

Non, il faut l’encadrer, disent la Banque de France et Bercy. Oui, il faut laisser faire, dit le secteur privé. Soyons sérieux, dit l’Insee, serein : c’est plus d’un rattrapage et d’une compensation de marges insuffisantes qu’il s’agit. Il faut faire attention quand viendront les hausses de taux d’intérêt, sans plus. Les enjeux de ces analyses opposées sont majeurs, dans un contexte mondial toujours plus concurrentiel.

quis, tristique Donec justo Lorem ut Phasellus consequat.