S'inscrire à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Entrez votre adresse e-mail et recevez tous les dimanches la newsletter de Jean-Paul Betbeze

3 octobre, 2019

Ecrit par

Boris Johnson, le piège du parlementarisme

Après le rejet de sa prorogation par la cour suprême, le premier ministre de Grande Bretagne Boris Johnson est dans une impasse. Cette impasse est ce que le philosophe politique Alexis de Tocqueville théorisait au XIXème siècle : le piège de Tocqueville naît du parlementarisme qui crée un écart entre la volonté populaire (le référendum) et les parlementaires qui ne peuvent à quelques centaines représenter fidèlement des millions de pensées.

elementum id ut accumsan efficitur. Aliquam sed Curabitur sit nunc vel,