S'inscrire à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Entrez votre adresse e-mail et recevez tous les dimanches la newsletter de Jean-Paul Betbeze

27 février, 2020

Ecrit par

Green deal européen, une idée risquée

Ursula Von Der Leyen, la nouvelle présidente de la commission européenne veut placer sa présidence sour le signe de l’économie verte. Si l’idée est recommandable, les applications et le financement de cette politique vont faire porter un risque fort sur cette nouvelle politique

18 mars, 2018

Ecrit par

L’euro est irréversible, donc aussi la zone euro ?

Mario Draghi le répète le 8 mars, répondant à une question sur l’Italie après les élections : « l’euro est irréversible ». Il n’y a donc pas à s’inquiéter, même avec une croissance qui irait de 2,5% en 2017 à 2,4% en 2018, 1,9% en 2019 et 1,7% en 2020, et même si l’inflation atteindrait 1,7% seulement en 2020. « Confiance-persévérance-prudence », pour reprendre la trinité Draghi ! D’ailleurs, l’euro est assez fort : 1,23 pour un dollar. Pas à s’inquiéter… ?

8 novembre, 2015

Ecrit par

Les nouvelles locos de la croissance mondiale

Méconnaissable, cette gare de la croissance mondiale. La loco Chine ne croîtra plus à 10 % comme avant, même plus à 7 %, tirant une bonne partie du monde derrière elle. La raison ? Elle va moins exporter vers les Etats-Unis et l’Europe. La loco Allemagne ne croîtra plus à 4 %, tirant elle aussi une bonne partie du monde. La raison ? Elle va moins exporter vers les Etats-Unis et la Chine. De leur côté, les Etats-Unis ne croîtront plus à 4 %, eux qui importaient tant de Chine et d’Allemagne, quitte à payer plus tard. Le monde va aller moins vite, avec une moindre progression des échanges internationaux. Mais, aujourd’hui, on s’inquiète : personne ne sait comment il va avancer et quelles secousses. Alors : pire ou mieux ?

12 juillet, 2015

Ecrit par

Grèce : suite (mais pas fin) du jeu « t’es pas cap »

Quels joueurs ces Grecs ! Les « autres européens », en râlant beaucoup, semblent s’approcher de l’accord et le FMI, avec plein de réticences, aussi. Tout est fragile et tendu, et le restera. « Promettre plus…. pendant bien plus longtemps, avec un ‘petit’ abandon de créance » : quel sens du tragique pour obtenir un tel dénouement ! Du grand art ! Reprenons depuis la semaine passée…

mattis Nullam at libero. leo mattis eleifend massa in lectus commodo