S'inscrire à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Entrez votre adresse e-mail et recevez tous les dimanches la newsletter de Jean-Paul Betbeze

8 mars, 2020

Ecrit par

COVID-19 : quand les prophètes de malheur font un concours

Nouriel Roubini annonce de 30 à 40 % de baisse des marchés avec la pandémie. Laurence Boone, Économiste en chef de l’OCDE, dit que « dans un premier scénario, le plus optimiste, le creux de la crise serait atteint au premier trimestre avec une croissance mondiale négative… Dans le second scénario – scénario de risque – le creux de la crise serait atteint au troisième trimestre », avec une croissance mondiale qui passerait de 3,3 à 1,5% en 2021. Dans ce cas, l’Europe et le Japon entrent évidemment en récession, les États-Unis s’arrêtant juste au bord.

ipsum ultricies dapibus adipiscing ut id non